MOBI Jean Marie Salamito ò Les chevaliers de l'Apocalypse Réponse à MM Prieur et ò

Après le succès de la série télévisée Corpus Christi de Jérôme Prieur et GérardMordillat et des livres ui ont suivi comme « Jésus contre Jésus » et « Jésusaprès Jésus » les deux même auteurs récidivent avec une nouvelle sérieet un ouvrage consacré aux premiers siècles du christianisme et à l'ApocalysePour eux le « christianisme » comme système aurait gagné en trahissant Jésuspréférant installer l'Eglise en lien avec le pouvoir de l'époue plutôt uele Royaume et l'esprit évangéliueMais ue penser de tout cela ? uelle est la portée d'une telle affirmation ?Comment le grand public peut il s'y retrouver ? Dans cet essai vifet argumenté l'historien Jean Marie Salamito propose une mise au pointvigoureuse pour répondre aux propos de Prieur et Mordillat Il s'agit pour luid'objectivité historiuetout en décortiuant la méthode des auteurs au plantélévisuel d'abord puis dans leur ouvrage il revient sur les points les pluscontroversésles liens des chrétiens avec le pouvoir romain la uestionde l'antisémitisme l'utilisation d'auteurs comme Loisy la uestiondes sourcesCar il existe bel et bien un « noyau dur » de l'histoire du christianismeu'il faut distinguer d'hypothèses fantaisistes ou tout simplementantichrétiennesAprès le succès de la série télévisée Corpus Christi de Jérôme Prieur et GérardMordillat et des livres ui ont suivi comme « Jésus contre Jésus » et « Jésusaprès Jésus » les deux même auteurs récidivent avec une nouvelle sérieet un ouvrage consacré aux premiers siècles du christianisme et à l'ApocalysePour eux le « christianisme » comme système aurait gagné en trahissant Jésuspréférant installer l'Eglise en lien avec le pouvoir de l'époue plutôt uele Royaume et l'esprit évangéliueMais ue penser de tout cela ? uelle est la portée d'une telle affirmation ?Comment le grand public peut il s'y retrouver ? Dans cet essai vifet argumenté l'historien Jean Marie Salamito propose une mise au pointvigoureuse pour répondre aux propos de Prieur et Mordillat Il s'agit pour luid'objectivité historiuetout en décortiuant la méthode des auteurs au plantélévisuel d'abord puis dans leur ouvrage il revient sur les points les pluscontroversésles liens des chrétiens avec le pouvoir romain la uestionde l'antisémitisme l'utilisation d'auteurs comme Loisy la uestiondes sourcesCar il existe bel et bien un « noyau dur » de l'histoire du christianismeu'il faut distinguer d'hypothèses fantaisistes ou tout simplementantichrétiennesAprès le succès de la série télévisée Corpus Christi de Jérôme Prieur et GérardMordillat et des livres ui ont suivi comme « Jésus contre Jésus » et « Jésusaprès Jésus » les deux même auteurs récidivent avec une nouvelle sérieet un ouvrage consacré aux premiers siècles du christianisme et à l'ApocalysePour eux le « christianisme » comme système aurait gagné en trahissant Jésuspréférant installer l'Eglise en lien avec le pouvoir de l'époue plutôt uele Royaume et l'esprit évangéliueMais ue penser de tout cela ? uelle est la portée d'une telle affirmation ?Comment le grand public peut il s'y retrouver ? Dans cet essai vifet argumenté l'historien Jean Marie Salamito propose une mise au pointvigoureuse pour répondre aux propos de Prieur et Mordillat Il s'agit pour luid'objectivité historiuetout en décortiuant la méthode des auteurs au plantélévisuel d'abord puis dans leur ouvrage il revient sur les points les pluscontroversésles liens des chrétiens avec le pouvoir romain la uestionde l'antisémitisme l'utilisation d'auteurs comme Loisy la uestiondes sourcesCar il existe bel et bien un « noyau dur » de l'histoire du christianismeu'il faut distinguer d'hypothèses fantaisistes ou tout simplementantichrétiennes